Le genre à l'Université d'Angers

 ua_h_couleur_4.jpg


Recherche sur le genre à l’Université d’Angers

Riche de programmes de recherche, de séminaires et d’enseignements touchant les questions de genre, l’Université d’Angers est pionnière dans ce domaine de recherche qui ne cesse de se développer. La présence du Centre des Archives du féminisme est historiquement un élément majeur qui a permis de développer les études sur les femmes et le genre.

La recherche récente s’évalue à l’aune des résultats d’un programme de recherche pluridisciplinaire baptisé GEDI « Genre et discriminations sexistes et homophobes » (2014-2018) dirigé par Christine BARD, professeure en Histoire contemporaine, qui a impulsé et développé les études de genre à l’université d’Angers dès les années 1995-1996. Le projet GEDI a permis de poursuivre les recherches sur les discriminations sexistes et homophobes en partenariat avec les universités ligériennes et a fortement contribué à faire connaître l’Université d’Angers auprès des autres centres de recherches travaillant sur cette thématique en France et à l’étranger.
Site du GEDI

Si le programme est aujourd’hui terminé, l’émulation qu’il a pu créer permet la poursuite des travaux au sein de l’axe 2 de la SFR Confluences - Changement social : genre, jeunesse, discriminations, inégalités, ainsi qu’un partenariat avec le programme de recherche « Savoirs sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ » (SAVIE-LGBTQ) porté par Line Chamberland (UQAM).

Un Master Études sur le genre en enseignement à distance réalise avec succès sa troisième rentrée à l’échelle de l’Université Bretagne Loire en septembre 2019.

Des actions de valorisation scientifiques telles que le Mois du genre, en direction de la société civile comme des universitaires et des étudiants, ont été initiées en 2017 et sont désormais pérennisées grâce au portage de la gouvernance de l’Université d’Angers. L’objectif est de faire participer l’ensemble des composantes à des manifestations en lien avec les questions de genre. En 2019, 14 événements sont proposés en partenariat avec les grandes structures culturelles de la ville d’Angers : Le Quai, le Chabada, la Médiathèque Toussaint et l’École Supérieure d’Art et de Design, conformément à une des missions cardinales de l’université : ouvrir les esprits et susciter la curiosité scientifique.

 

Politique égalité de l’Université d’Angers

Outre une recherche et un enseignement importants sur le genre, la gouvernance de l’Université d’Angers porte également une ambition très forte dans le domaine de l’égalité et particulièrement l’égalité de genre ainsi que la lutte contre les inégalités via la mission Égalité pilotée par une Vice-Présidence Égalité, Ressources Humaines et Politique Sociale, assumée par Anne-Sophie HOCQUET, enseignante-chercheure en Droit du travail, et une commission Égalité, animée par un chargé de mission, Alexandre PIETRINI.

Cette mission Égalité agit sur plusieurs champs :

- Sensibiliser les étudiants et personnels sur les questions d’égalité de genre : photo-booth en 2017 sur la mixité des filières et des métiers, happening sur les discriminations femmes-hommes, mois du genre, soutien au « collectif LUCIOLES » (association qui accompagne les étudiants LGBT).

- Agir sur les freins à l’évolution des rémunérations et des carrières des femmes, enseignantes-chercheures ou personnels del’UA.

- Agir sur l’orientation. L’Université d’Angers est lauréate en 2018 d’un Nouveau Cursus Universitaire (projet français d’investissement d’avenir financé à hauteur de 13 millions d’euros par l’ANR) dont l’un des objectifs est de renforcer les passerelles lycées-Université dans le cadre du continuum bac-3, bac+3. Il conviendra donc de sensibiliser et accompagner les futurs étudiants vers des filières actuellement majoritairement investies par des femmes ou des hommes afin de favoriser la mixité des filières, gage d’une mixité des insertions professionnelles.

Parmi les actions menées notons :

- Mise en place d’un dispositif d’urgence qui permet la prise en charge des étudiants en grande précarité (principalement des étudiants étrangers en attente d’un titre de séjour) par une action coordonnée dans le domaine de l’aide alimentaire et du logement avec les acteurs territoriaux.

-  Au travers du Schéma handicap, le recrutement, l’intégration, l’accompagnement et la sensibilisation des personnels au handicap. Nous allons porter l’effort sur l’endo-recrutement d’enseignants-chercheurs en situation de handicap en favorisant l’octroi de contrats doctoraux à des étudiants en situation de handicap.

-  Mise en place de la cellule V2S accompagnant les victimes de violences sexuelles et sexistes. Contact

 

Personnes connectées : 6