Mardi 27
ATE 5 - Entreprenariat social et religieux de femmes en Afrique de l'Ouest : des rapports de genre et des hiérarchies sociales renouvelées?
Laure Moguérou
› 14:00 - 15:30 (1h30)
› Salle 405
Trajectoires de femmes et Hajj au Sénégal et au Burkina Faso: des processus d'émancipation en devenir
Muriel Gomez-Perez  1@  
1 : Université Laval
Québec -  Canada

Dans les deux pays, il existe des liens forts entre l'organisation du pèlerinage et le tissu associatif. Cela est d'autant plus vrai depuis la progressive et continue privatisation du hajj. Au Sénégal, le champ du hajj compte 47 regroupements et plus de 280 agences. Au Burkina Faso, le champ du hajj est en progression mais ne connaît pas la même ampleur avec plus de 70 agences agréées ; ce champ est très encadré avec la présence des principales associations islamiques (Mouvement sunnite, CERFI et CMBF) dirigées par des hommes et qui ont la mission de guider les pèlerins. Dans le premier cas, les femmes sont omniprésentes, dirigent beaucoup de regroupements et d'agences privées et font figure d'entrepreneures au-delà du religieux. Dans le second cas, les femmes ne sont pas à l'avant-plan mais montrent une capacité à profiter des opportunités pour gagner en autonomie au point d'avoir créé en 2013 une association pour aider les femmes à faire le hajj. À travers ces situations contrastées, nous démontrerons, données de terrain à l'appui, en quoi le champ du hajj est un lieu des possibles dans les trajectoires de vie de femmes, avec à la clé une progressive reconfiguration des rapports de genre. Celle-ci peut s'apparenter à des signes tangibles d'émancipation. Cela n'implique pourtant pas nécessairement une mutation des hiérarchies sociales et des normes sociales, mais plutôt une certaine reproduction de celles-ci.


Personnes connectées : 2