Mardi 27
ATE 2 - Le droit et l'autonomie, supports de l'émancipation pour les femmes ?
Jules Falquet
› 14:00 - 15:30 (1h30)
› Salle 403
De victimes à défenseures : le chemin vers l'émancipation des femmes autochtones au Guatemala
Sofia Dagna  1@  
1 : LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE DES INSTITUTIONS ET ORGANISATIONS SOCIALES (LAIOS)
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

La communication proposée, fruit d'une recherche en anthropologie, vise à analyser les pratiques collectives d'émancipation d'une organisation de femmes autochtones (mayas, garifunas et xinkas) « défenseures des droits humains » au Guatemala. Ces pratiques, d'ordre politique, juridique, émotionnel et spirituel, visent la transformation des relations de dominations de genre, race et classe qui pèsent historiquement sur les femmes autochtones. La démarche mire la construction des femmes autochtones comme sujets de droits et actrices de changement, en puisant dans leurs expériences collectives de résistance, en transformant l'(auto)représentation de « victimes » à celle de « défenseures des droits humains ». Ce chemin vers l'émancipation s'inscrit dans une conscientisation et légitimation des sujets qui passe par la libération des relations de domination et le renforcement de leur identité de « défenseures ».


Personnes connectées : 3